Description du projet

Description

Depuis deux ans l’exploration à été orientée par le constat suivant: l’expérience du CI est facilitée ( ce qui ne veut pas dire que ce soit confortable ) par une attention diffuse multiple et cependant dirigée, qualité d’attention beaucoup développée en Technique Alexander.

Le travail du toucher et du poids, qui a cette particularité d’amener une attention immersive propre au duo, pouvait être contrebalancée/ équilibrée par une attention ouverte à l’environnement. Nous avons beaucoup travaillé ce curseur.

Je vous propose de poursuivre encore une fois cette année sur cette piste en développant davantage le pôle environnement. Et pour cela, de déplacer les principes de la chute propre au duo, à l’ensemble. Imaginons un ensemble qui chute et dans lequel le contact soit considéré comme point d’intersection, pivots, charnières autant de points de soudures qui font de celui-ci un équilibre précaire à réévaluer en permanence.

Avec cet hypothèse : l’apprentissage du Contact Improvisation peut se faire depuis cet perception de l’ensemble.

Nous essaierons aussi de mettre en relation nos explorations avec des articles publiés depuis 1975 sur la revue Contact Quaterly, et de mener une sorte de chemin à rebours dans ce dédale de publications.

« Cette production littéraire sans précédent dans l’histoire de la danse n’est pas un accident. Elle résonne d’abord avec le projet profondément anarchique qui stimule Steve Paxton et les danseurs avec qui il découvre ce qu’est le Contact Improvisation : le Contact est une oeuvre sans propriétaire (la décision de fonder la revue Contact Quarterly coïncide avec celle de ne pas copyrighter la pratique), c’est une oeuvre à élaborer collectivement. Mais elle est encore l’écho de la conception expérimentale que les premières praticiennes se font de la danse, comprise comme un cadre d’observation du mouvement humain : la communauté des danseuses rassemblée par la revue est donc d’abord une communauté de chercheuses, c’est-à-dire d’individus qui expérimentent et découvrent en partageant l’information avec d’autres. »R.Bigé

Horaires

Atelier hebdomadaire

Le mercredi de 10h00 à 12h30 avec Mathieu Gaudeau (Studio Keller)

450 € (payable en 4 fois) ou 18 € l’atelier / 15€ chômeur / étudiant.

contacter directement matthieu.gaudeau@orange.fr